Ville de Marsannay-la-Côte

Site officiel de la Ville de Marsannay-la-Côte


Fleurissement 2018

La ville renforce son fleurissement tout en respectant ses engagements en matière de lutte contre les pesticides (Zérophyto) et de préservation des ressources naturelles. Les actions s'articulent autour de plusieurs axes majeurs qui feront évoluer le fleurissement de la collectivité.


1- Mutualisation des moyens

Afin de limiter les dépenses de la collectivité tout en préservant des équipements existants, les villes de Marsannay-la-Côte et Chenôve ont décidé de s’associer pour la production florale. Les équipements situés sur la commune de Chenôve (serres, jardins, etc.) seront mutualisés  entre les deux  collectivités afin  de réduire les coûts de production, tout en pérennisant les équipements


2-  Gestion du  patrimoine arboré

La ville de Marsannay-la-Côte a engagé un vaste programme de recensement de son patrimoine arboré. Cette action passe par l’établissement d’une “fiche technique” pour chaque arbre et comportant de nombreuses informations (taille, diamètre, essence, etc.) mais également son état sanitaire. Cette fiche permettra de suivre l’évolution des végétaux dans le temps mais également de connaître la nature exacte du parc arboré.



En parallèle, la collectivité s’est rapprochée de Dijon Métropole afin de disposer d’un accès au système d’information géolocalisé (SIG) pour positionner sur un plan chaque arbre recensé, facilitant ainsi l’exploitation du parc arboré par les services compétents.

En complément du recensement des arbres de la collectivité, une nouvelle politique a été mise en place dans le choix et la plantation de ces végétaux sur le territoire communal. L’objectif recherché est d’assurer une meilleure diversification dans les essences et le type d’arbres (photo n° 1) afin notamment de mieux lutter contre les maladies qui peuvent se développer sur un patrimoine monovariétal. Ce choix s’effectue dans le respect des variétés existantes et se développant dans le patrimoine de la Bourgogne. En outre, lors de la mise en œuvre de chaque arbre, une attention particulière est portée lors de la création de la fosse de plantation, par la mise en œuvre notamment d’un mélange terre-pierre sur un volume de 27 m3 (fosse de 3 x 3 x 3 ml) facilitant son enracinement et son développement sur le sol de Marsannay-la-Côte (photo n° 2).

    Photo n°1                                 Photo n°2

 

3- Développement de la valorisation des espaces

Afin de redonner plus de places au “végétal” une réflexion est menée en amont de l’élaboration de chaque projet de travaux, afin de déterminer s’il est possible de valoriser les espaces dans le cadre du chantier, mais également d’optimiser les déblais afin de les valoriser tout en limitant l’impact écologique des travaux. Ainsi, lors de la création du terrain synthétique sur le site de la Rente Logerot, il a été décidé de valoriser les déblais de terre végétale par la création de merlon végétalisé aux abords du parking afin d’améliorer le visuel sur un secteur fortement imperméabilisé. Le choix s’est porté sur l’implantation de haies vives  sur ces nouveaux espaces verts. Elles seront constituées d’arbustes issus du terroir bourguignon et notamment des plateaux calcaires de Marsannay-la-Côte afin de rappeler notre patrimoine (cornus, amélanchier, etc.).

4-  Modification du  type de fleurissement

Le fleurissement traditionnel mis en œuvre depuis de nombreuses années sur la commune sera modifié afin de mieux faire face aux nouveaux enjeux écologiques à venir. En effet, devant la recrudescence des sécheresses et la nécessité de pérenniser  les investissements de la ville, une part plus importante de plantes de types « vivaces » ou « graminées » sera implantée sur le territoire de Marsannay-la-Côte. (Les plantes dites “vivaces” ou “graminées” sont le plus  souvent utilisées par les jardiniers. Elles désignent une plante herbacée qui résiste aux rigueurs du gel de l'hiver ou de la sécheresse des étés caniculaires. Ces dernières ont également la particularité de vivre plusieurs années. L’objectif est d’offrir une plantation plus verdoyante tout au long de  l’année, tout en diminuant les ressources (eau, énergie, main-d’œuvre, etc.) nécessaires à leur déploiement. Elles seront associées à une plantation classique (annuelle, biannuelle, etc.) afin de maintenir un certain niveau de qualité du fleurissement communal.

    Exemples de plantes de type “vivaces”

   Exemples de plantes de type “graminées”

   Exemples de fleurissement bisannuel 2018

5-  Développement de nouveaux espaces

Dans le cadre du programme de fleurissement de 2018, une reconquête de certains espaces  (notamment la zone commerciale) a été engagée afin d’offrir à l’ensemble des habitants une offre florale de qualité sur l’ensemble de son territoire. Il est à noter que 2018 ne reste qu’une étape sur un programme engagé pour plusieurs années.


  Rond-Point Jean Moulin

 

   Rond-Point Rente Logerot


    Rond-Point Route de Beaune

En  parallèle  de ces aménagements, une réflexion  est en cours afin de modifier les différentes  entrées de ville et de leur offrir de nouveaux décors mettant mieux en valeur la ville de Marsannay-la-Côte. Sur l’année 2018, il a été décidé de porter ces efforts sur le secteur de la rue du Rocher qui présente une absence flagrante de végétalisation sur un axe majeur de circulation.

    Rue du Rocher

6-  Création/modification de décors

Afin de varier les décors mis en œuvre sur le territoire, les éléments implantés sur chaque quartier seront amenés à être déplacés, sur des cycles de deux à trois ans, dans des décors repensés à chaque occasion.  Cette action permettra, à moindre coût, de faire évoluer la décoration florale de la commune et de faire profiter à chacun des investissements  consentis par la municipalité. Ainsi les “pots” implantés  devant l’hôtel de ville ont été déplacés dans le parc de la Maison des sociétés.

    Parc de la Maison des Sociétés

Dans le même esprit, les décorations de Noël 2017 ont évolué afin de donner place  à des décors visuellement différents de jour comme de nuit sur les sites de l’hôtel de ville, du centre social Bachelard, de la Maison de Marsannay mais également de la place de la Champagne Haute.