Ville de Marsannay-la-Côte

Site officiel de la Ville de Marsannay-la-Côte


Vie citoyenne

------------------------ 

Témoigner de l'époque où
les vignes côtoyaient les maisons ?

Nous invitons toutes les personnes qui possèdent des documents liés à l'histoire viti-vinicole de la commune à contacter l'association IN DIVIO VERITAS, aux coordonnées ci-dessous. Le mot "document" est ici à prendre au sens large, puisque l'association recherche "des photos de vie ou de vendanges, des déclarations fiscales de récoltes, des actes notariés relatifs à la propriété des vignes, au rendement ou à la production, etc." L'association précise que toutes ces sources seront scannées et rendues à leur propriétaire. En plus de ce projet de collecte, Francis Roy,
Roland Bugada et Bruno Lautrey souhaitent réaliser une série d'interviews des habitants "en lien direct avec le milieu viticole" afin de récolter leurs souvenirs, leurs perceptions, de ce qu'ont pu être l'agglomération dijonnaise et la commune à l'époque où les vignes côtoyaient les maisons.
► Francis Roy par mail : roy.francis21@gmail.com ou au 06 46 50 47 20 | Roland Bugada par mail : roland.bugada21@gmail.com.


Pourquoi la mairie sera éclairée en orange le 25 novembre 2018 ?

Le 25 novembre 2018 a été déclaré : "journée internationale contre les violences faites aux femmes".
La violence envers les femmes est une violation des droits de l’homme. C'est un problème mondial. La violence faite aux femmes a de lourdes conséquences et peut empêcher la réalisation de progrès dans certains domaines, comme l’élimination de l’esclavage, de la pauvreté, du déplacement des populations, la lutte pour la paix et la sécurité.
La violence envers les femmes et les filles est l’une des violations des droits humains les plus répandus, c’est une
véritable pandémie. Cette violence peut prendre plusieurs aspects : violences physiques, mais également mariages forcés, non accès à l’école, non reconnaissance des droits au travail…
En 2012, le Zonta International lance "Zonta dit NON à la violence envers les femmes", une campagne mondiale pour développer la prise de conscience et les actions de plaidoyers pour éradiquer ce fléau dans le monde.

Cette campagne souligne également les efforts continus du Zonta International pour mettre fin à cette violence grâce aux partenariats avec les Nations Unies et ses institutions.
La consigne du jour : "ORANGEZ VOTRE VILLE !"

--------------------------


Sortir pour découvrir sa ville
Les classes de 6e du collège commencent des sorties citoyennes

Quoi de mieux qu’une sortie commune alliant convivialité et découverte pour forger un groupe et donner aux classes de 6e l’opportunité de mieux se connaître et mieux appréhender leur environnement.
C’est le projet ambitieux porté par l’équipe du collège Marcel Aymé en ce début d’année scolaire.
Au programme, une journée vélo par classe de 6e sur le territoire communal, avec, à chaque fois 25 élèves et leurs accompagnateurs.
Pour s’assurer du bon déroulement de la journée, la sécurité a été mise à l’honneur par une vérification de l’état des vélos. La police municipale et la Gendarmerie de Gevrey, présentes pour l’occasion, ont rappelé au groupe les règles de sécurité à respecter : un groupe de 30 personnes ne se déplace pas comme une famille et certains détails sont importants à assimiler.
La sécurité calée, le programme peut se dérouler avec visite du centre social et de la médiathèque puis visite commentée de la déchetterie.
Un pique-nique bien mérité à la maison de Marsannay a permis à chacun de se poser et d’échanger. En guise de dessert, une mini olympiade a été organisée pour réchauffer les mollets. L’après-midi a elle aussi été très riche avec la rencontre avec un viticulteur et une artiste locale. La visite de la mairie et la rencontre avec M. le Maire ont tout autant été appréciées que le goûter offert au cellier du Prieuré.

--------------------------

A savoir au sujet des compteurs Linky et Gazpar

Le déploiement des compteurs Linky et Gazpar a commencé sur notre commune et les courriers des habitants également. Sensible aux inquiétudes de ses administrés, la municipalité a rencontré les différents protagonistes.

Tout d'abord, il faut savoir qu'une circulaire de la Préfecture de région, en date du 22 mai dernier, indique que c'est une obligation fondée sur le droit européen notamment sur la directive 2009/72/CE du 13 juillet 2009.
En effet, le conseil municipal ne peut s'opposer au déploiement des compteurs Linky d'autant plus que la commune n'est plus compétente en matière d'organisation de réseaux de distribution publique d'électricité et de gaz puisque cette compétence a été transférée à Dijon métropole.
De plus, les délibérations et arrêtés des collectivités qui s'opposaient au déploiement des compteurs Linky ont été sanctionnés en référé et sur le fond par la juridiction administrative.
La circulaire aborde la notion d'ordre public, notamment par rapport au pouvoir de police du maire sur le fondement des articles L. 2212-1 et L.2212-2 du Code général des collectivités territoriales, précisant que le maire ne saurait adopter sur le territoire de la commune une réglementation des compteurs Linky destinée à protéger le public contre les effets des ondes émises par ces compteurs.
A la demande du conseil municipal, une réunion d’information a été organisée avec des représentants d'ENEDIS, de GRDF et de l'association "UFC que choisir". Cette réunion n'a pu être publique en raison du refus des représentants des deux sociétés.
Des questions ont pu être posées et tour à tour, chacun a pu répondre avec comme "contradicteur ou approbateur" le représentant d'UFC Que Choisir (union fédérale des consommateurs).

Pour les ondes, une différence apparaît entre Enedis et GRDF. Le premier utilise des ondes semblables à un téléphone portable et le second des fréquences semblables à une radio comme "France Bleu Bourgogne". Du côté de l'UFC, il y a peu de retour ni de recul sur les émissions des compteurs Linky. Des études, notamment de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, ne laissent pas apparaître un quelconque danger.
Concernant le remplacement des compteurs, l'opérateur doit assurer aux usagers le choix de refuser ou d'accepter. Si les compteurs sont situés à l’intérieur de la propriété, le changement ne peut s’opérer qu’avec l’autorisation des propriétaires.
L'un des points qui a semblé peu clair aux participants, c'est sur le coût pour les usagers. GRDF annonce qu'annuellement cela coûterait 3 € aux usagers. Enedis reste flou.

Nous vous recommandons de consulter le site de l'UFC "Que Choisir" pour recueillir plus d'informations.

► UFC-QUE CHOISIR DE CÔTE D'OR
Maison des associations - Boîte N 14
2 rue des Corroyeurs - 21000 DIJON ✉ contact@cotedor.ufcquechoisir.fr
✆ 03 80 43 84 56 - https://cotedor.ufcquechoisir.fr/ Facebook - UFC-Que Choisir Côte d’Or

--------------------------

Compte-rendu de la mandature 2017-2018
du conseil municipal enfants (CME)

Le 26 juin 2018, les dix enfants élus du CME ont présenté à leurs camarades de CE2-CM1 et CM2 des deux écoles élémentaires le bilan de leur mandature 2017-2018.
Outre leurs participations aux cérémonies, voici les actions pérennes qu’ils ont poursuivies :

  • la collecte de la banque alimentaire,
  • Noël en partage, la collecte de jeux et jouets,
  • les menus "Choix des enfants" une fois par mois à la restauration scolaire.

Ils ont développé de nouvelles actions rassemblées dans deux projets.

  • L’élaboration d’un livret "LOCO-BIO, c’est ma resto" destiné aux enfants des écoles élémentaires (visite des cuisines de SHCB et de Bachelard – rencontre avec la diététicienne – mise en place de commissions "Menus enfants" avec leurs camarades de CM1-CM2.
  • Les rencontres intergénération-nelles "les papis-mamies, nos amis pour la vie" (participation au repas intergénérationnel du mercredi – sortie bowling – visite du "Vill'âge bleu" et organisation d’un repas partagé avec après-midi de jeux – atelier gym-douce pendant la semaine Marsasports).

Ils ont aussi participé, avec leurs aînés du conseil municipal jeunes (CMJ), à la réflexion sur l'aménagement d'un nouveau skate-park ; projet du CME. Ce dernier est en cours de finalisation.
Ils ont également présenté leur bilan aux élus du conseil municipal le 2 juillet 2018 ainsi qu’aux résidents du "Vill'âge bleu".
Un après-midi festif avec le CMJ était organisé le 4 juillet 2018. Il s’est poursuivi autour d’un buffet partagé avec les familles, les membres du comité de pilotage et des commissions "vie scolaire" et "jeunesse-prévention-petite enfance".
Les prochaines élections pour le CME 2018-2019, c'est déjà maintenant ! Vous les rencontrerez dans le prochain Marsannay info en janvier 2019.

--------------------------

Merci à la 1ère équipe du
conseil municipal jeunes (CMJ)

Certes à la parution de ce bulletin, un nouveau conseil municipal jeunes est élu ou sur le point de l’être.
Pour rappel, peut être candidat tout élève du collège Marcel Aymé, de la 5e à la 3e habitant Marsannay-la-Côte. Une sensibilisation auprès des classes est organisée. Les candidats déclarés proposent un programme avec les projets qu’ils souhaitent mettre en avant. Ils peuvent également être porteurs des idées des autres. Un scrutin est ensuite organisé dans chacune des classes, avec la collaboration de la vie scolaire. Une fois élus, les conseillers municipaux jeunes se retrouvent pour une première réunion afin de définir leur organisation pendant leur mandat. Ce prochain CMJ vous sera présenté en janvier 2019 avec leurs projets.
Avant de penser aux actions futures du CMJ, il est important de dresser le bilan de ce premier mandat 2017-2018.
Sept jeunes élus au départ : Mathis, Jules, Léa, Colyne, Nolwenn, Elisa et Caroline.
Cinq à l’arrivée. Il est parfois difficile à cet âge de concilier ses activités scolaires, extrascolaires et un mandat de conseiller municipal jeune.
Si perdre deux membres de l’équipe aurait pu constituer un frein aux projets, il n’en fut rien. Ces derniers étaient lancés, d’autres étaient en passe de l’être et la motivation des élus restants était redoublée.
Si l’on devait définir ce 1er mandat, ce serait "l’envie d’actions à l’égard des autres". Porté par
des valeurs citoyennes et
la volonté d’agir sur leur environnement, le CMJ s’est construit une identité propre.
Au programme : collecte de jouets à Noël pour les Restos du Cœur, animateurs et cuistos d’un jour à la fête de Noël de l’animation familles, soutien au projet "Cithème la 4L", rencontre avec les aînés, collecte des instruments d’écriture et réalisation de collecteurs originaux pour le projet Terracycle, demande de réparation de la fontaine devant le collège et création d’un skate-park en collaboration avec le CME.
Ils ont également porté un projet de circuit VTT auprès du Siplasud (syndicat du plateau). Ce projet avait été réalisé par des élèves de 4e et porté par Colyne, élue de leur classe. Le Siplasud et la commune ont conservé l’idée.
Ce premier mandat a donc été riche. Les jeunes élu(e)s souhaitent pour la plupart se représenter. Ils l’ont évoqué lors de la soirée finale au centre social Bachelard, soirée conviviale mêlant CME et CMJ, parents et élus du conseil municipal. Il a été proposé à Nolwenn, quittant la 3e, de revenir à certaines réunions pour continuer ce travail avec la nouvelle équipe du CMJ comme elle le souhaitait.
Les membres du conseil municipal jeunes, première édition, peuvent être fiers de leur travail et de leur réalisation. Ils ont su porter leurs idées et celles de leurs camarades et faire entendre la voix des collégiens.

--------------------------

Skate-park

Un nouveau venu dans le paysage Patara prendra place à côté du terrain multisports à proximité de la Maison de Marsannay
Dès la première réunion de sa mise en place, les membres du conseil municipal jeunes l’avaient annoncé parmi leurs projets.
Une première rencontre avec Benoît Caritey, directeur des services techniques, a suffi pour les convaincre que cela pouvait être possible. Une fois le budget voté pour l’année 2018, les élus du conseil municipal enfants (désireux eux aussi d’avoir un skate-park) et ceux du conseil municipal jeunes se sont retrouvés pour décider ensemble des modules à choisir.
Véritable jeux de construction, mêlé à un jeu de marchands, les jeunes élus rassemblés ont ajouté, retranché, calculé au plus juste, en fonction des prix des modules et du budget alloué.
Du papier à la réalité, en passant par les impératifs techniques et financiers, l’exercice aura été très enrichissant pour chaque jeune élu, prenant conscience de la complexité de mise en œuvre d’un projet.
Répartis en deux équipes les projets proposés étaient assez proches du projet final.
Après le "city stade", résultat d’un projet CME sous l’ancienne mandature, le skate-park rejoint les structures à destination des jeunes.

--------------------------

Quand viendra l'aube 

Un spectacle labélisé sur la Grande guerre se jouera en après-midi pour les scolaires et le soir en tout public à la maison de Marsannay.
"Quand viendra l’aube" parle d'un côté de la vie au front, de l'autre de la vie à l’arrière. Il importe de souligner l’aspect genré de la période 14-18, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Le spectacle façonne donc deux personnages. Celui de Jean qui donne corps et voix au courage et à la souffrance des poilus et celui de Zélie qui met en lumière la femme, sa condition et son rôle pendant le conflit. Mais aussi ses espoirs déchus. Car avant que ne sonne le glas des convictions pacifistes avec le début de la guerre, les femmes d’Europe partent en croisade. Elles sont suffragettes, féministes, militantes. Elles s’exhalent, manifestent et crient haut et fort leur désir d’émancipation, leur droit à la parité et leur aspiration à plus de reconnaissance. Lorsque la guerre éclate, elles rangent tracts et manifestes, pour s’engager dans un autre combat. Tandis que les hommes tombent sous les balles de l’ennemi, elles assurent la relève. Tantôt travailleuses agricoles, tantôt ouvrières dans les usines d’armement ou infirmières enrôlées sur le front, elles contribuent à l’effort de guerre en artisanes acharnées trop souvent oubliées.
► Vendredi 9 novembre 2018 deux représentations : une l'après-midi pour les collégiens (sous réserve), la seconde en soirée pour tout public Maison de Marsannay - Info ✆ 03 80 54 09 22 - Gratuit

--------------------------

Bon voisinage : rappel sur le maintien des haies et trottoirs en "bon état de propreté"

Les propriétaires, locataires ou gardiens, sont tenus par temps de neige, de balayer celle-ci devant leurs façades, sur les trottoirs jusqu’au caniveau en dégageant celui-ci autant que possible, comme l’indique l’arrêté municipal n° 15 du 2 novembre 2009. Il y est précisé aussi, que, concernant l’entretien des plantes, "les riverains doivent veiller à ce que leurs plantations ne débordent pas sur l'emprise routière et procéder à l'élagage des arbres, arbustes et autres, ainsi qu'au recépage des racines. A défaut d'exécution, cette opération peut être effectuée d'office par la ville après mise en demeure restée infructueuse. Les feuilles provenant d'une propriété privée tombées sur le domaine public doivent être ramassées sans délai par le propriétaire ou son représentant".

--------------------------